On a tous nos mots favoris, ceux qu'on fait rouler dans sa bouche avec plaisir avant de les énoncer, dans une succession de syllabes fluides jusqu'au moment où ils passent nos lèvres, procurant autant de plaisir de les dire que de regrets de les laisser s'échapper.

Ceux qui me plaisent le plus ne sont pas ceux qui exigent des prouesses articulatoires, comme anticonstitutionnellement ou circonstanciel. Mes mots à moi, ceux qui ont une saveur particulière, ce sont des mots comme cucurbitacées ou vilebrequin.

En y réfléchissant, on pourrait se dire qu'ils ont une particularité commune : être peu usités. Et c'est vrai que réussir à placer dans une conversation est une prouesse telle qu'avoir l'occasion de les prononcer me donne inévitablement le sourire.

En vérité, pour moi, ce sont des mots qui sonnent "sexuels" mais qui ne le sont pas du tout. Quand je les dis, c'est une petite blague que je me fais à moi-même. Je ne sais pas si je dois m'en inquiéter...