Hier j'étais invitée à la soirée de lancement de Capital Koala, une start up dont on reparlera la semaine prochaine, et comme toutes ces soirées web c'est l'occasion d'échanger sur nos expériences de ecommerçants. Généralement on compare nos chiffres : taux de conversion, trafic, positions google... Evidemment c'est aussi toujours le moment où chacun essaie de se faire valoir avec ses supers chiffres et conseils...

Or moi, je suis contre les chiffres, la normalité, les données officielles, le cadre dans lequel notre site devrait rentrer pour être reconnu sur le web. Si votre site n'a pas le taux de rebond indicatif ou la taux de conversion idéal, défini par les grandes pointures du web (qui n'ont pas forcément de site eux), vous n'avez plus qu'à vous écraser et vous taire car quoique vous dites, vous avez tort. Puisque votre taux de conversion est de 0,5% vous êtes forcément un échec du ecommerce.

Mon avis sur ces chiffres c'est qu'ils ne peuvent pas s'appliquer à tous les sites. Un site sur une niche inexploitée, seul sur le web aura forcément un taux de transformation élevé alors qu'un site sur un domaine concurrentiel aura un taux beaucoup plus faible sans qu'on puisse penser que l'un est un bon ecommerçant et l'autre une catastrophe. Les stratégies d'acquisitions de trafic et de conversion sur l'un ne marcheront pas sur l'autre, et vice-versa. Tout est une question d'idée de départ. Et c'est peut-être là qu'on peut identifier LE bon ecommerçant qui aura trouvé LA bonne idée. Et encore, même sur un marché concurrentiel, on peut faire sa place. Tout dépend de ses choix de vie finalement...

Je vais vous donner notre exemple, dans le monde du cadeau, il y a une dizaine de sites qui sont connus sur le web. Autant dire que la concurrence est rude. Personnellement j'ai choisi de positionner le site sur des mots clés généralistes comme cadeau homme, cadeau noel ou cadeau original. Le site est en page 1 de google donc le trafic est énorme via ces mots-clés. Or, ces mots clés ne sont pas générateurs d'un haut taux de conversion, puisque généralistes. L'internaute vient sans idée et l'offre produit peut ne pas lui plaire, être trop grande ou autre. Du coup Bagatelles a un mauvais taux de conversion par rapport aux normes bien-pensantes. Par conséquent le site pourrait être étiqueté comme un site qui ne marche pas, voire un échec du ecommerce en faisant un raccourci stupide. Je l'ai déjà entendu... Mais généralement ceux qui pensent ça n'ont pas étudié le site en son entier, ils préfèrent s'en tenir aux chiffres officiels qu'ils ont lu sur le Journal du Net...

Donc pour résumer, vous êtes un ecommerçant qui a réussi si : votre taux de rebond est entre 30 et 40%, votre taux d'abandon de panier autour de 60% maximum et votre taux de conversion se situe entre 1 et 2%.

Avez-vous remarqué comme moi qu'on ne s'attache jamais au trafic du site ? Evidemment l'acquisition de trafic c'est dur et ce n'est pas codifié... Mais par un simple calcul on obtient le même nombre de commandes avec 2000 visites par jour et 0,5% de taux de transformation qu'avec 500 visites par jour et 2% de taux de conversion...

Donc identifiez le domaine dans lequel vous êtes le meilleur pour votre site et travaillez-le. Il n'y a que le résultat qui compte : le chiffre d'affaire et la rentabilité.

PS : n'essayez pas de reconnaitre quelqu'un dans cet article, il s'agit d'une généralité :)