Il y a quelques jours, j'ai découvert par l'intermédiaire d'Aurélie de l'agence de voyages sur mesure, Perles de voyage, une toute nouvelle idée, pour le moins insolite, de voyage : une semaine de vacances tous frais payés pour vos peluches à Paris !

Un concept original, une idée décalée comme je les aime, d'autant plus que j'anime moi-même une page facebook relatant la vie de Kiki... Il n'en fallait pas plus pour que je contacte son créateur pour lui poser quelques questions sur son entreprise toute neuve.

Pouvez-vous vous présenter ? Qui êtes-vous, votre parcours...

Je suis Denis Gerber, français de 35 ans, mon épouse est allemande. J'ai fait des études de commerce en France (l'ESCP à Paris) dont je suis sorti en 1998, et j'ai ensuite fait près de 10 ans de carrière dans des grandes banques d'affaires anglo-saxonnes à Paris et à Londres. J'ai quitté la profession fin 2007, fatigué et déçu de ce que j'y avais trouvé finalement. Je suis resté passionné par les marchés financiers et me suis depuis mis à mon compte (je vous en parle plus bas).

Comment avez-vous eu cette idée de Furry Toys Tour ?

Cela fait pas mal d'année que l'on s'amuse avec ma femme à prendre des photos de peluches pendant nos voyages On a toujours trouvé ça à la fois amusant et loufoque à faire, et nos photos ont rencontré beaucoup de succès auprès de nos amis. Certains ont fini par craquer et nous confier des peluches à faire voyager. C'est donc petit à petit que nous avons commencé en amateur. En 2001, le film sur Amélie Poulain et son nain de jardin voyageur nous a révélé que nous n'étions visiblement pas les seuls à nous amuser follement de ce passe-temps.

Mon autre activité professionnelle me laisse du temps disponible et je me suis donc décidé l'été dernier à tenter de lancer ce hobby sous forme de véritable activité. Le temps de mettre le site web en place, de structurer la société, et nous voilà lancés, depuis maintenant 36 heures ! Cette activité me donne par ailleurs l'occasion de continuer à me promener dans Paris et de regarder la ville d'encore plus près. Après avoir beaucoup vécu à l'étranger (Amsterdam, Londres, Francfort), je suis encore plus fasciné par la beauté de cette ville et je ne me lasse pas de trouver des nouveaux spots pour prendre les peluches en photo.

Vous êtes seul sur le projet ou plusieurs ( amis, investisseurs... ) ?

Nous sommes seuls avec ma femme sur ce projet. Elle travaille également, mais ne résiste pas à l'idée que Furry toys Tours pourrait peut-être marcher ! De plus, les français et les parisiens en particulier sont bien trop sceptiques par nature pour envisager qu'une telle aventure puisse avoir un quelconque succès économique. On y est donc allé avec nos petites mains et notre propre conviction.

Avez-vous fait un business plan ou c'est surtout pour le fun ?

Le business plan a bien été fait avec sérieux, même s'il reste assez difficile d'estimer réellement la taille du marché pour ce genre de produit. Mais ma précédente expérience professionnelle de banquier me laisse penser que nos hypothèses économiques ne sont finalement pas beaucoup plus loufoques que celles de quelques grandes sociétés cotées en bourse... Malgré tout, on fait ça beaucoup plus pour la drôlerie de la chose que pour l'intérêt financier de l'affaire, mais ça ne nous déplairait vraiment pas de pouvoir en vivre !

Pensez-vous qu'il y a un vrai marché sur ce domaine insolite ?

Je pense que ce sera surtout à Furry Toys Tours de faire éclore ce domaine. On est dans un domaine qui mélange l'ubiquité et le virtuel (la peluche, un petit bout de vous, à l'autre bout du monde qui vous envoie des photos via internet) et en même temps dans quelque chose d'extrêmement réel et concret (la peluche de notre enfance). Or on sait depuis quelques années maintenant que l'exploitation du virtuel peut donner des résultats assez inattendus.

Le marché est par ailleurs assez difficile à caractériser. Plus qu'un véritable voyage pour peluche, et les photos qui l'accompagnent, on aime à penser que ce que nous proposons, c'est surtout une émotion. L'agent provocateur de cette émotion est assez insolite en effet, mais l'émotion est bien réelle. Je n'ai encore jamais rencontré une seule personne qui ne pouvait s'empêcher d'avoir un sourire attendri devant la photo d'une peluche qui pose devant un monument On le voit bien également pendant nos séances photos avec les peluches : on récolte énormément de sourires et de rires de la part des autres touristes, et il n'est pas rare que certains nous prennent spontanément en photo. Furry Toys Tours recommande de nous envoyer en secret la peluche de votre enfant, votre ami(e) ou partenaire ; lorsqu'il/elle découvre en fin de journée pour la première fois sur son mail que sa peluche est en voyage à Paris, l'effet est vraiment unique ! La petite histoire dure ensuite une semaine (ou plus), et la peluche rentre chez elle avec son album photos et le tout se transforme en adorable souvenir. Difficile donc d'estimer la taille du marché du souvenir émotionnel, mais ce qui est évident, c'est qu'on en a tous besoin !

Comment communiquez-vous à l'étranger ?

Nous venons juste de lancer la société il y a 36 heures. Le lancement s'est fait par communiqué de presse international via notre agence de presse, et nous avons entamé une petite campagne très ciblée sur Facebook. Nous envisageons par la suite de continuer à communiquer à l'international en nous appuyant sur la diversité des opportunités culturelles à Paris (nous allons faire la semaine prochaine une séance de photos avec des peluches au Château de Versailles pour l'exposition des oeuvres des Takashi Murakami ) et sur l'actualité (je suis par exemple très tenté d'aller faire quelques photos de peluches dans les manifestations actuelles à Paris, mais j'ai un peu peur pour la sécurité des peluches). Suivre l'actualité parisienne, culturelle ou autre, de façon un peu décalée pourrait être un de nos axes de communication par la suite. Nous espérons ensuite que nos photos circuleront de mains en mains et de sites en sites et qu'elles trouveront leur cible.

Allez-vous proposer votre voyage à des tours operators ?

Pas à ce stade, on va surtout essayer d'établir Furry Toys Tours comme Tour Operator parisien pour peluches.

Avez-vous une activité à côté ou est-ce votre activité principale ?

J'ai effectivement une activité à coté. J'ai monté une société de développement d'algorithmes destinés au marchés financiers.

Comment démarre votre activité depuis son lancement ?

La réception de la presse et du public a été exceptionnelle ! La presse s'est révélée amusée et intéressée, et le public est également au rendez-vous. Nous avons déjà enregistré nos premières réservations la nuit dernière et attendons nos premiers petits hôtes dès la semaine prochaine, en provenance de Californie, d'Australie, de Nouvelle Zélande et d'Angleterre ! On commence à préparer les chambres :)

Quelques petites photos pour vous donner envie d'offrir un Paris Essential Tour à votre peluche préférée !