L'INSEE a publié hier ses statistiques de création d'entreprises pour l'année 2009. On observe une hausse de 75% par rapport à 2008, hausse des créations due essentiellement au nouveau statut de l'auto-entrepreneur.

Plus de 580 000 entreprises ont été créées, dont 428 000 entreprises avec une seule personne : son créateur. Un créateur qui est aussi chargé(e) de clientèle, attaché(e) de presse, manutentionnaire, comptable, référenceur pour les web-entrepreneurs, livreur... j'en oublie certainement. Créer son entreprise est le métier le plus polyvalent qu'il soit donné d'être !

Quand j'ai eu ma première entreprise, je me suis dis qu'avec tout ce que j'avais appris à gérer au quotidien, j'étais armée pour la vie et que je saurais me débrouiller pour tout ! Et c'est quasimment vrai, surtout quand on se compare à nos amis qui sont totalement perdus pour une simple erreur de facturation internet...

Mais si travailler seul a de nombreux avantages comme les horaires flexibles, pas de collègues-patron-employés qui nous interrompent-jugent-critiquent à longueur de journée, grignoter des Ferreros ou regarder le journal de JPP à 13h, il y a pas mal d'obligations. Comme celle de TOUT faire TOUT le temps TOUT seul.

En effet, les colis n'attendent pas, la livraison doit se faire en 24 à 48h, les messages des clients doivent être traités rapidement, les commandes fournisseurs doivent être passées avant les fêtes, la TVA payée à date fixe. Et si jamais vous répondez à une invitation à ne pas travailler une demi-journée dans la semaine ( parce que vous vous dites que vous le valez bien quand même ), c'est la cata en rentrant : 2 tonnes de mails, appels, commandes à emballer et autres problèmes... Et là vos ami(e)s vous disent " bah te plains pas c'est que ça marche"... Qui n'a pas entendu ça ? Quand on est entrepreneur, on ne se plaint pas, c'est dit.

Petite question : travaillez-vous le week-end ? Moi oui, sinon je ne m'en sortirais pas le lundi. Et le pire c'est que chaque soir je travaille jusqu'à 2h du matin, le midi je ne mange pas toujours et le goûter a disparu depuis longtemps. Heureusement le coca existe pour nous les e-commerçants fanatiques ! Bon d'accord, je gère 2 sites et 2 blogs et quelques groupes Facebook... Je ne me plains pas, j'adore travailler, c'est mon hobby avec le sport. Mais ce n'est pas le cas pour tout le monde, notamment les mamans créatrices d'entreprise.

Voilà pourquoi parfois, le e-commerçant se sent seul. Personne à qui raconter son week-end, sa soirée ou ses bons plans... Personne avec qui rigoler un bon coup ou parler de l'actualité. Snif, snif, là je sens que tout le monde sort son kleenex.

J'ai donc quelques conseils : pratiquer un sport plusieurs fois par semaine en groupe, s'inscrire à des activités manuelles ou des courts de chant, aller chercher les enfants à l'école si vous en avez, parler à la caissière du supermarché si vous trouvez le temps de faire vos courses, travailler à Starbuck, s'accorder une (demi)-journée par semaine pour rencontrer physiquement un prestataire, un(e) ami(e), d'autres entrepreneurs...

Un des meilleurs remèdes à la solitude du cyber-entrepreneur est d'intégrer un réseau. Je connais les Mampreneurs, mais n'ayant pas d'enfants, je ne peux pas en faire partie et Cyber-Elles, mais là ce sont des grosses entreprises. Je n'ai pas encore trouvé de réseau me correspondant... D'où l'idée de créer un réseau d'entrepreneurs du web. A suivre dans les prochains jours, si certains sont intéressés...