La mode depuis quelques temps c’est l’indoor-outdoor et inversement. Donc on sort la table du salon et le canapé et on rentre le salon de jardin en osier. J’exagère, mais c’est pas loin… C’est vrai que les meubles sont, du coup, nettement plus chers que la bonne vieille table en plastique, mais ils vont aussi durer plus longtemps et si vous habitez dans une région chaude (à part les Tropiques je ne vois pas bien où), vous pouvez les laisser dehors quand il fait beau et ne les rentrer que pour la mauvaise saison…
J’ai repéré un magnifique canapé avec un baldaquin en voile, le genre de truc romantique qui me fait craquer… Mais comme une majorité de nos compatriotes je crains la rosée du matin, l’ondée de la matinée et la bruine du soir (qui a dit que j’étais bretonne ?), je ne suis pas sure que le tissu soit une bonne idée, et la corvée de rentrer les coussins, voire le canapé, tous les soirs, je n’aime pas trop.
La résine tressée (sorte d’osier moderne) peut rester à l’extérieur, mais sans coussin, ce n’est pas très confortable (et on se retrouve avec l’arrière-des cuisses gaufré)…
Quitte à sortir des coussins, autant en prendre des extra-larges, en couleur et tout et tout. J’aime bien l’idée de me vautrer par terre. Avec ça, on sort le bac à sable dans lequel on plante les flûtes à Champagne.
En attendant mon hamac me tend les bras et je crois que la nappe pique-nique sur l’herbe tendre ce sera déjà pas mal. Bon week-end.