Le sponsoring sportif, ça vous parle ? Tous les petits logos que les cyclistes, athlètes, nageurs... arborent sur leur maillot à chaque course ? (sauf aux JO, c'est interdit). Je ne parle pas des footballeurs car les budgets sont délirants. Quoique que Airness se soit fait connaitre de cette façon en proposant à un ami d'enfance, Steve Marlet de porter ses vêtements gratuitement. On connait la suite de la Success Story de Malamine Koné !

Non là je parle des sports à petit budget, les sports qui passent aux JO, dont les sportifs sont tous amateurs, ou peu payés dans leur équipe, voire travaillent pour l'Etat, poursuivent leurs études ou cumulent des petits jobs pour joindre les deux bouts.

Par exemple savez vous que Christophe Lemaitre, l'un des héros de l'année sportive 2010 est le sportif connu le moins bien sponsorisé ? Idem pour les nageurs qui se sont illustrés de façon phénoménale l'été dernier. D'ailleurs selon une étude du cabinet Advent Bemore, qui teste l'image de plus de 150 sportifs tous les 6 mois, aucun athlète s'étant illustré au cours des derniers championnats d'Europe d'athlétisme n'a trouvé de sponsors 7 mois après...

Vous vous souvenez aussi certainement du perchiste Romain Mesnil courant nu dans les rues de Paris et mettant aux enchères son maillot sur Ebay, à la recherche d'un sponsor pour participer à la suite des meetings et championnats de l'année 2009 : OVH avait remporté les enchères pour 16 000€. Déjà le net à l'époque !

C'est la même agence, Sportlab dont a bénéficié Romain Mesnil, qui a créé il y a quelques semaines, une place de marché de sponsoring sportif, http://sponsorise.me/ qui met en relation les entreprises et les sportifs.

Des sportifs connus y sont déjà inscrits : Christophe Lemaitre, Nikola Karabatic, Christine Arron, Erik Boisse.

Les deals sur le site ont des montants variables à partir de 5 000€, autant dire une somme à la portée d'une moyenne entreprise pour se faire connaitre de façon originale et ludique. Selon le site 200 000 entreprises seraient potentiellement intéressées pour des deals à 10 000€.

Et pas besoin de sponsoriser un sportif hyper-connu pour faire parler de son entreprise. Un champion local qui fait régulièrement la une de la presse quotidienne régionale est souvent moins cher, plus rentable et en même temps vous faites une bonne action. Car un champion qui n'a pas de souci financier peut prévoir un plan d'entrainement lui permettant de devenir le numéro 1 de son sport !

Exemple avec Peau-Ethique, une marque de vêtements bio et équitable qui vient de lancer une collection de boxers pour hommes. Peau-éthique a contacté l'équipe locale de basket, Saint Chamond, qui joue en nationale 1. Et ils ont posé pour la marque ! Buzz assuré !!

Et vous, vous sponsorisez qui ?