S'il y a un exercice auquel je ne m'habituerai probablement jamais, ce sont les séances photo pour les journaux qui parlent de Bagatelles.

A chaque fois le constat est le même : avant que je réussisse à me décrisper, il faut un bon moment (ou une bonne dose d'humour). Pourtant, j'ai facilement le sourire, mais devant un objectif, je suis tétanisée.

Bref, peu importe, le principal c'est qu'on retrouvera Bagatelles d'ici peu dans : le Journal des Entreprises, Nice Matin et le Nouvel Observateur. Plutôt chouette, non ?