Par Hadrien dans La chronique d'Hadrien



Miriam Makeba est morte. La premiere fois que j'ai entendu son nom c'est lorsque Pata Pata avait été repris par un groupe naze dans les années 90 pour faire un tube de l'été sur TF1 et je me souviens avoir entendu ma mère dire qu'elle avait écouté ce morceau toute sa jeunesse. Révélations: 1) ma mère avait écouté de la musique de son siècle 2) La grosse industrie du disque nous ressert du réchauffé le plus souvent possible, c'est moins fatiguant que d'être créatif.

Interlude: Je suis assez tenté de glisser ici un petit troll sur le téléchargement illégal. Mathilde est en Auvergne et n'a pas de connexion, les rênes du blog sont entre mes mains! Niark niark niark. En fait j'ai quand même un peu de respect pour le travail qu'elle a accompli, d'avoir réuni toute une communauté de lecteurs fidèles, Ce serait dommage de les faire s'entre-déchirer ici sur un sujet qui occupe déjà beaucoup, beaucoup, de place sur la toile.

Miriam Makeba donc, est morte ce week end. Je dis Miriam Makeba pour être plus facilement compris, mais je ne resiste pas à vous donner son nom complet, qui n'est pas tous les jours facile à porter, surtout quand il faut remplir un formulaire de la sécu: Zenzile Makeba Qgwashu Nguvama Yiketheli Nxgowa Bantana Balomzi Xa Ufun Ubajabulisa Ubaphekeli Mbiza Yotshwala Sithi Xa Saku Qgiba Ukutja Sithathe Izitsha Sizi Khabe Singama Lawu Singama Qgwashu Singama Nqamla Nqgithi, ça ne rentre pas dans les cases (sans mauvais jeu de mot sur un certain habitat africain)

J'aime beaucoup sa chanson Pata Pata. Je ne comprends rien aux paroles, mais j'essaye toujours de la chanter en yaourt quand elle passe à la radio (mon auto-radio est toujours bloqué sur Nostalgie, curieux!). Elle est morte juste à la fin d'un concert donné en soutien à Roberto Saviano, l'auteur de Gomorra (vous savez, les types en slip avec des kalachnikovs).

Justement, je voulais aller voir Gomorra au ciné l'autre jour (pour l'affiche uniquement, je ne savais pas de quoi ça parlait). La séance était pleine alors je suis allé voir Mirrors. C'était lamentable.

J'avais un petit coup de blues ces jours-ci alors pour me remonter le moral, je suis allé voir Tropic Thunder. De la bonne grosse comédie efficace, mais avec une bonne critique dans Télérama (mon alibi culturel). Et ben ça faisait longtemps que je n'avais pas autant ri au cinéma! Je me suis même réconcilié avec Tom Cruise que je n'avais pas trouvé aussi bon depuis Magnolia et que je n'aurais même pas reconnu si on ne m'avait pas dit que c'était lui.

Je vous laisse avec Miriam, pour ce premier 11 novembre sans poilus!


Découvrez Miriam Makeba!