Vous connaissez sûrement Michel et Augustin, les petits sablés ronds et bons avec des blagues sur les boites. Vous connaissez surtout Michel et Augustin pour leur communication totalement décalée pour une entreprise, concurrente des grands groupes de biscuits et produits laitiers, comme Danone. Ils font tout de même plus de 20 millions d'euros de CA, ce qui n'est pas rien en France ! Mais ils sont toujours restés sur leur axe de communication décalée et loufoque, en total opposition au sérieux qu'impose ce genre de grosse PME...

Leur coup mémorable fut de placer une Vache à boire sur le pupitre de Bill Gates lors d'une conférence. Elle a été vue par des millions de clients potentiels et du coup la marque a été prise pour un grand groupe de distribution.

Evidemment il ne faut pas avoir peur de se faire prendre par la sécurité... Idem lorsqu'ils posent à moitié nu en peau de vache sur le quai du metro ou devant la demeure de Carla Bruni...

C'est une communication exagérée poussée à son paroxysme, pas toujours du goût de tout le monde, mais leur marque est un succés et ils s'amusent comme des petits fous. Une bonne image de l'entreprenariat !

On peut même parler de success Story à la française, comme les aiment les pouvoirs publics et comme on n'en voit peu...

Dès le départ ils se sont fixés des objectifs ambitieux : concurrencer les géants des gâteaux secs emballés comme Lu. Un pari fou auquel personne ne croyait, surtout avec seulement des sablés un peu breton...

Leur entreprise a été largement médiatisée, notamment sur BFM Radio où Augustin intervient régulièrement pour nous raconter la vie de "la bananeraie" et les projets futurs, mais aussi dans Lentreprise. Leur couverture médiatique est exceptionnelle, mais je pense que si les auditeurs et lecteurs n'avaient pas été au rdv, la rubrique aurait disparu depuis le nombre d'années... C'est tellement rare de suivre les aventures d'un entrepreneur depuis sa création à son succés, tout en sachant que c'est vrai et pas du bluff !

Avec leur communication totalement décalée, on a l'impression des connaitre un peu, de faire partie de l'aventure ( d'ailleurs on peut aller à la bananeraie un jeudi par mois pour donner son avis et manger des sablés trop trop bons ! ). On achète les sablés, les vaches à boires, les glaces en pensant appartenir à leur communauté.

C'est en recevant leur newsletter ( 6 par an ) que je me suis dit que c'étaient vraiment eux les as de la communication ! Elle est . Cela vous donnera un aperçu de ce que vous avez à faire si vous voulez être connus !!!