Les derniers jours d'école, la classe entière regardait par la fenêtre, comme si le temps pouvait s'en échapper plus vite.

On sentait flotter dans l'air la nostalgie des blagues de potaches de l'année écoulée, qui voisinait avec l'envie d'en finir plus vite et monter enfin dans la voiture familiale pour prendre la route des vacances.

Deux mois de vacances !

Soixante dix jours qui en paraissaient dix, où le principal souci résidait dans le fait de connaitre le menu du jour et de disparaitre à l'heure de la corvée de vaisselle. Deux mois de siestes, de jeux, de franche rigolade et de batailles d'eau.

Allez, plus que deux semaines et moi aussi je pourrai retrouver les petits plaisirs des belles vacances d'été : passer ma journée en bikini, la tête sous l'eau, les pieds bronzés...