C'est Christine qui a ouvert le bal (enfin, c'est ce qu'on prétend, mais elle ne valide pas), puis Gaëlle a repris le flambeau, et enfin c'est moi qui poursuit la danse.

A tour de rôle nous avons sonorisé les bureaux avec des bruits de paquets de kleenex qu'on ouvre, de voix éraillées et de nez qui reniflent. La fatigue des préparations de Noël n'aidant pas, l'équipe est un peu épuisée cette semaine, même si le rythme ne faiblit pas.

Il n'y a pas à dire, un rhume en entreprise, c'est toujours galopant et hautement contagieux. L'année prochaine, je prévois des scaphandres pour tout le monde, histoire que personne ne puisse contaminer les autres. A moins que vous n'ayez une meilleure idée ?