Je suis sûre que comme moi vous vous dites que le ecommerce est un milieu exclusivement composé de femmes. Il suffit de regarder le nombre de sites consacrés aux bébés, mariages, bio... Des domaines féminins par excellence et créés par des mamans en reconversion.

Mais si vous commencez à regarder les plus gros sites (les précédemment cités constituant la masse des 75% de sites réalisant moins de 100 000€ de CA annuel), disons au-dessus de 500 000€, les femmes ecommerçantes se raréfient énormément. Il y en a bien sûr, Envie de Fraise, Made in design, Wanimo, mais on peut quasiment les compter sur les doigts de la main.

Si vous allez dans les barcamp, salon ecommerce, apero-entrepreneurs, une nouvelle fois vous vous rendez compte que les femmes se font rares. Elle préfèrent se rassembler dans des associations réservées aux ... femmes !

Girlz in web, Girls in tech, Mompreneurs, Cyberelles, autant de réseaux de femmes entrepreneuses du web créés dans le but de se rassembler autour de valeurs communes (comment concilier sa vie de maman et chef d'entreprise, lever des fonds auprès de femmes business angels...). On adhère au concept ou pas. Mais je me pose la question : s'il existait un Boyz in Web réservé seulement aux hommes, ne crierait on pas à la discrimination ? Sûrement que si...

Alors d'où vient ce manque de femmes dans les plus hautes sphères du ecommerce ? J'y vois plusieurs raisons :

- les femmes privilégient l'équilibre de leur vie de famille - les femmes ne se sentent pas à leur place dans les réseaux de networking - les femmes ne prennent pas les mêmes risques que les hommes - les hommes méprisent les femmes quelque soit le business en question - pour être reconnues les femmes doivent en faire 10 fois plus qu'un homme

Les torts sont donc partagés...

Comme je suis contre toute forme de discrimination quelque soit-elle, chez les cyberentrepreneurs, j'ai volontairement voulu créer une association mixte car j'estime qu'on ne doit pas créer de clivage au niveau du business. Au début nous n'étions que des femmes, puis petit à petit la mixité s'est imposée ce qui crée une bonne émulation vu que comme je l'ai dit plus haut, les hommes sont censés avoir mieux réussi que les femmes:). Ils ont donc beaucoup à nous apporter, et il serait dommage de s'en priver. En plus ça n'empêche pas les papotages/potins du web...:)

Par contre nous avons établi une charte de bonne conduite, car s'il y a un truc récurrent qui m'horripile ce sont bien ces entrepreneurs du web (ou nageant dans les eaux troubles du web) qui nous prennent de haut, nous les pauvres femmes n'ayant pas suivi de formation en web-développement... (et oui, le web-développement c'est pour les hommes).

N'avez-vous jamais vu le petit sourire méprisant ou entendu une remarque sur un ton condescendant lorsque vous dites que vous avez réussi à modifier une ligne de code sur votre site/blog ? Ou encore lorsque rassemblant votre courage à deux mains, vous lancez un appel à l'aide pour installer une balise Hn ou un script google analytics sur votre site, vous ne recevez que des réponses du style " comment ? Tu ne sais pas faire ça ??". Là vous sous-entendez "mais que fait-elle dans le ecommerce ?" Le pire c'est que ce ne sont pas forcément les plus compétents et les meilleurs réussites du web qui vous font la remarque...

Je voudrais tout de même leur rappeler que le ecommerce ce n'est pas seulement du web-développement. C'est aussi du SEO, du marketing, de l'empathie, de la communication, du contact client, de la veille, de la rédaction... Savoir développer un site est totalement insuffisant pour être un bon ecommerçant !! Chacun ses compétences et il est inutile de mépriser les ecommerçants qui n'ont pas les vôtres. Partager ses infos, ses idées et son savoir-faire sont les maitre-mots de nos rencontres en toute égalité homme/femme.

Car la roue tourne et je connais pas mal de ecommerçantes qui dans les prochains mois ou années deviendront les reines du web...