Ca va faire 3 ans que je suis arrivée dans le web, en octobre 2008 en plein dans la crise financière et boursière avec la chute de Lehman Brother en fond d'écran. Comme il parait que les plus grosses réussites se sont faites pendant les krachs (pensez au Monopoly), je pense que je vais bientôt devenir la reine du web :).

Je suis allée vers le web car ce domaine me semblait passionnant, novateur et surtout dynamique. Venant de la pharmacie, de toutes façons, tout ne pouvait qu'être plus actif ! Mais là je pense que j'ai trouvé le domaine qui concentre le plus d'hyperactifs. Je pensais faire partie de cette confrérie secrète depuis un moment sans pouvoir m'exprimer pleinement (à part déménager entièrement et régulièrement la pharmacie, j'avais pas d'autres idées...), mais je crois que je ne détiens pas la palme !

Vous avez remarqué le nombre de web-entrepreneurs qui lancent 1start up tous les 3 mois ? Ceux qui lèvent des fonds, genre 1million d'euros tous les ans ? Ceux qui cumulent un poste de salarié + la création d'un site + un blog influent ? Ceux qui tweetent plus vite que leur ombre à toute heure ? Ceux qui courent 20/30km par semaine en plus de leur activité ? Ceux qui refont leur site entièrement en une nuit ? Bon j'arrête là car je suis épatée.

En fait j'ai mené mon enquête, lu des livres sur les hyperactifs (il faut essayer de se comprendre soi-même à défaut que les autres nous comprennent) et j'en ai tiré une conclusion : il y a environ 15 à 30% d'hyperactifs dans la population. Au moins 80% sont dans le web.

Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est le seul domaine où l'actualité, la nouveauté et le dynamisme vont plus vite que leur cerveau ! Imaginez avoir un cerveau qui réfléchit tellement vite que les touches de votre ordinateur ne vous suivent pas, que vos paroles sont plus lentes que votre pensée, que vous arrivez au résultat de tout et n'importe quoi sans vous tromper mais sans savoir comment. Ca vous donne un aperçu...

Ca c'est pas un problème, le problème il arrive quand votre cerveau vous dit de monter 3 sites en même temps, d'y ajouter 8h de sport par semaine, du bénévolat et cie. Votre cerveau il pense que vous allez y arriver, mais pas votre corps, je vous rassure. Vient alors la frustration de ne pas pouvoir tout faire et parfois même l'idée que vous êtes nuls parce que vous n'avez pas réussi à être en page 1 sur vos 3 sites sur des mots clés hyper-concurrentiels ou que vous avez couru 6km au lieu de 8 prévus, ou encore que bidule.com a un taux de conversion de 2% et pas vous alors que vous passez 15h par jour à tester votre site pendant que Mme Bidule joue avec ses enfants à la marelle...

Maintenant je vous rassure : si vous ne vous reconnaissez pas dans ces portraits, si vous êtes heureux avec votre unique site, continuez, c'est vous qui avez raison et vous qui profitez de la vie ! Enfin je dis pas qu'on profite pas, mais bon essayez de faire comprendre à votre entourage que vous pouvez pas aller au mariage de votre cousine ou à l'anniversaire de votre neveu parce que vous avez trop de travail un samedi soir... Sans compter que vous ne partez que rarement en vacances et encore avec un ordinateur et un i-phone à portée de mains...

Je me suis égarée là non ? C'est pas moi, c'est mon cerveau qui a fait ça tout seul :)

En attendant que vous lisiez et commentiez cet article, je vais aller (re)préparer mes 3 prochains projets de start up...