Il existe pas mal de leviers marketing IRL, mais on ne pense pas à les appliquer au ecommerce. Par méconnaissance ou parce que lier les 2 mondes est parfois difficile.

A l'heure du SoLoMo, vous savez le mot à la mode en ce début 2012, qui signifie : social, local, mobile. Une stratégie en 3 points appliquée au monde virtuel et à la pluralité des canaux de distribution, il est important de faire passer la vente en ligne dans le monde réel afin de connecter de futurs acheteurs à votre site. Ceux qui ne commandent pas encore sur le net, ou bien qui ne connaissent que les gros sites à la forte identité numérique, comme Sarenza ou Darty.

Vous, avec votre petit site, il faut mettre tous les atouts de votre côté et toucher à toutes les possibilités marketing qui s'offre à vous.

C'est ce qu'a fait Céline, du site Madame Choup, un site de cooking dress au look vintage et décalé qui tente de faire sa place parmi les 100 000 sites ecommerce. Un site mono-produit, qui proposent des tabliers de cuisine, fait main, dans des tissus et des formes qui rappellent ceux des années 50 aux Etats-Unis, comme le tablier cupcakes.

Céline a choisi en décembre dernier de tenter une opération de street-marketing en partenariat avec une boutique parisienne (réelle) de cupcakes dans les quartiers d'affaires très fréquentés de la capitale.

Généralement les opérations de street-maraketing doivent passer par une agence spécialisée, pour obtenir les autorisations, avoir assez d'hôtesses sous la main et déterminer les quartiers à quadriller, choisir le flyer et le "cadeau" offert aux passants.

Mais Céline s'est lancée seule sur ce coup !

"Je l'ai organisée toute seule du coup niveau budget cela ne m'a pas coûté trop cher, environ 300 euros. L'idée était d'offrir un mini-cupcake pour promouvoir Madame Choup. J'ai contacté une personne qui crée sa boîte de cupcakes pour lui proposer une collaboration. Du coup elle a fourni tous les 2000 gâteaux. De mon côté j'ai fait des flyers avec un recto Madame Choup et un verso pour elle. J'ai construit des petits paniers du type 'ouvreuse' et j'ai demandé à mes copines de venir distribuer. On a fait La défense sur l'heure du déjeuner, et Haussman sur l'heure du goûter. Au niveau des retombées ce n'est pas énorme... 0,25% de retour en terme d'achat. Après ça permet d'augmenter sa visibilité de manière assez conséquente !"

Par contre il ne faut pas oublier de demander une autorisation à la préfecture de police de Paris ou à la mairie de votre ville, car les trottoirs ne sont pas libres de droit et vous risquez une amende !

Une opération marketing intéressante, qui n'est pas réservée aux grandes marques, et qui avec un peu de débrouille peut être lucrative, mais surtout peut donner une bonne image à votre site.