Alors qu'on ne les voyait auparavant principalement dans le caddie des mères de famille (très) nombreuse ou celui des familles à revenus (très) modestes, les produits de type hard discount conquièrent petit à petit le panier de courses des couples bobos et autres cadres dynamiques.

J'en avais conclu que la crise était passée par là et que nous avions tous revus nos modes de consommation à la baisse.

Une étude récente de TNS Worldpanel confirme mon impression :  la part de marché que représente le "discount" dans l'univers de la grande distribution est de 14,3 % . Le secteur aurait vu sa croissance s'envoler au cours du dernier semestre et le hard discount joue désormais les gros bras sur les affichages urbains.

Par ailleurs, 72 % des français ont fréquenté un magasin de hard discount au cours de l'année passée. Personnellement, cela m'est arrivé aussi, mais j'avoue avoir gardé de vieilles de néo-bourgeoise parisienne qui me font préférer le commerce de proximité, les produits de qualité et les produits frais achetés sur les marchés.

Et vous, vous consommez comment au milieu de tout ça ? Si vous êtes client pour des produits "éco" ou "hard discount", vous pensez que ce mode de consommation perdurera chez vous dans un contexte économique plus serein ?