J'aurais aimé que ce soit l'hymne national. Moins pompeux que la marseillaise, mais tellement plus plein d'émotions. Maurice Druon est mort, il en avait co-écrit les paroles. Merci et adieu Momo (comme l'appelait affectueusement Ginette, la patronne du Celtique, petit bar-PMU où il avait ses habitudes).