En ce 14 juillet nous découvrons Carole qui a créé Fleur d'ô, des valises de maternité pour jeune maman. Et que j'ai rencontrée lors des aperos ecommerce des cyberentrepreneurs !!

Peux-tu te présenter toi et ton entreprise en quelques mots ?

Je suis Carole, 33ans et mère de 2 enfants: un de 2 ans et demi et un de 2 mois. J'ai rebondi suite à un licenciement au retour de mon congés de maternité de mon ainée pour créer ma société BBFDO qui distribue la marque Les Baluchons Bio de Fleur d'Ô, la valise de maternité en 1 clic !. Bien soutenue par mon mari, j'ai quitté le monde de l'optique pour me convertir à la layette, au Bio et au commerce équitable.

Comment t''est venue l'idée de ton entreprise ? As tu fait une étude de marché avant de te lancer ?

L'idée m'est venue tout simplement : lors de ma 1ere grossesse, je travaillais du mardi au samedi et vers la fin même le lundi après-midi, donc pas le temps de courir les magasins pour trouver le trousseau de naissance parfait pour ce futur bébé. Je voulais aussi trouver de la layette bio pour offrir le meilleur à mon futur enfant mais, novice dans ce domaine, je ne trouvais rien dans les magasins que je fréquentais. Et un jour, un peu excédée de toujours manquer d'une chose, je pose la question à la vendeuse : « Mais il n''existe pas déjà une valise où il y a tout ce qu'il faut pour la maternité » Et la réponse fut négative.

Et après l'annonce de mon licenciement, cette idée me revient et avant même d'être au chômage, je commence à étudier cette idée. Ainsi, mon étude de marché était bien avancée et porteuse d'espoir pour l'avenir quand je me suis présentée pour qu'on m'aide à réaliser ce projet.

Ton secteur n'est-il pas trop concurrentiel ?

Bien sûr que le secteur de la layette est concurrentiel avec les grandes marques ; la layette bio l''est aussi mais elle reste un peu sectorisée. Par contre, une valise toute faite pour la maternité et surtout adaptée à chaque maternité de France : personne n'a encore fait ce travail.

Comment as-tu financé ton projet ?

En plus de mes économies, j'ai réussi à être financée par une banque qui a été séduite par mon projet même si le monde du bio reste une niche qui est difficile à financer. Mais j'ai dû tout de même revoir ma copie pour réduire la demande de prêt et pour que mon projet voit le jour! Ensuite, les prêts d'honneur ont suivi.

Qu'est-ce qui a été le plus dur dans le lancement de ton entreprise ?

Le plus dur dans le lancement est de tomber dans la bonne période pour faire la demande d'aide financière : mon étude de marché et business plan étaient prêts début juillet, j'ai dû faire face aux vacances et jours fériés. Cela a reculé mon objectif d'ouverture de 6 à 9 mois : cest dur de faire attendre des fournisseurs et à maintenir les prix qu'ils mont indiqué un an auparavant entre autre...

Comment te démarques-tu de la concurrence ?

Par rapport à la concurrence des revendeurs de vêtements, des boutiques en ligne éthiques, je me démarque par un concept : je suis spécialisée dans les listes et valise de maternité où je vends essentiellement en pack : la valise de maternité en 1 clic ! Cette idée de baluchon permet également de créer des thèmes ludiques autour de la vie de bébé et d’offrir le nécessaire aux mamans.

Quelle est ta stratégie communication pour acquérir des nouveaux clients ?

Pour ma communication, j'ai récemment fait appel à un prestataire du web ( Orthozen ) pour m''aider dans cette jungle du référencement car je me suis rendu compte qu'il était important d'être bien placé dans google pour que le client vienne voir ma boutique! Sur internet, j'essaie par ailleurs de mettre en place un programme d''affiliation pour que mon service se fasse connaître. Sinon, pour rencontrer directement les femmes enceintes, j'essaie d''être régulièrement présente dans diverses manifestations (stand, publicité, partenariat etc...)

Est-ce que tu délègues des activités à des prestataires ?

Mon principal défaut dans mon ancien métier était de ne pas déléguer les taches. Maintenant, mon principal atout est que je délègue! Une vraie révolution pour moi! Cela me permet de me consacrer essentiellement aux besoins des futures mamans et être à leur écoute. Et il faut savoir qu'en devenant chef d''entreprise, on veut savoir tout faire mais hélas, on ne peut pas tout faire. Alors, il ne faut pas hésiter à déléguer.

Comment vois tu l'avenir de ton entreprise ? Te verses tu un salaire ?

Je ne me verse pas de salaire encore, donc, je me vois bien déjà dans l'avenir pouvoir avoir un salaire. Mis à part cette petite note de plaisanterie, j'aimerai que mon concept se développe en gamme de layette ( taille par exemple ), en diffusion (en boutique) et en partenariat avec diverses structures ( marques, magazines, maternités etc... ).

Quels conseils donnerais tu à quelqu'un qui veut se lancer dans ton domaine ?

Le conseil que je donnerai est de bien se faire conseiller dès le départ. Il ne faut pas tomber sur des interlocuteurs ( que ce soit au CCI, en boutique de gestion, ou bénévoles ) qui acquiescent ce qu'on dit et qui trouvent tout génial : là il faut se faire violence pour trouver un conseiller qui nous remette en question quand il le faut, qui met le doigt là où ça fait mal, car après, il est difficile de remonter la pente.

Appartiens-tu à un réseau d'entrepreneurs ? Pourquoi ?

J'aime les réseaux car cela permet de partager et de moins se sentir seule dans le monde de l'entrepreunariat. Je suis beaucoup les Mompreneurs car elles ont le plus de points communs avec moi : elle sont mamans et chefs d''entreprise. Après je suis quelques réseaux professionnels pour avoir les informations sur ce qui se fait ainsi que les blog de femmes et mères actives, mais mon planning de jeune nouvelle maman est un peu difficile pour participer à tout!

Qu'est ce qu'il te manque de ta vie de salariée ?

Ce qu'il me manque le plus est le papotage entre collègue, car avec mon fils de 2 mois, je ne peux pas discuter de la série télé de la veille, du dernier t-shirt à la mode, de critiquer son patron aussi...

baluchons

Si vous aussi vous voulez être l'entrepreneur de la semaine sur notre blog ecommerce, contactez-nous !