Tous les assassins en fuite ont le même problème: être reconnu par un passant. Pour éviter ça, il faut souvent changer de visage. Prochainement, l'Assassin va se lancer dans une campagne de relooking. Au menu: du parquet et des belles tables. Peut-être un mur en miroirs. La crise, c'est chiant, mais plutôt que de se morfondre, réagissons, réinvestissons, comme ça on est déja prêts pour la reprise! (si, si, elle viendra bien un jour). Si tout va bien, on fera ça pendant le petit creux des vacances de février (pendant que Mathilde se prélassera, vacances bien méritées après l'épreuve de la St Valentin).