Je ne sais pas vraiment ce qu'est un geek ni si j'en suis un moi-même, mais je remarque chez moi un curieux comportement envers les nouveautés technologiques.
En général, je commence par un recul, une méfiance. J'adopte le plus vite possible les arguments des détracteurs, sans avoir fait l'expérience moi-même. Et ce n'est pas que pour les trucs technologiques. Je suis un conservateur (moins en ce qui concerne la politique) dans l'âme.
Heureusement est arrivé le slogan de Flanby: "y'a qu'les imbéciles qui n'changent pas d'avis" .
Je change d'avis, donc, parfois...
... Et c'est le drame.
Non seulement j'adopte, mais je me noye dans la nouveauté enfin assumée. J'ai décrié longuement MySpace avant de me plonger dans Facebook de trop longues heures (j'y ai même récemment créé un groupe de fans de l'Assassin). J'ai dit beaucoup de mal de l'iPhone avant d'en demander un au père noël et maintenant je vendrais ma grand-mère pour en avoir un si je le perdais (si une de mes grand-mères lit ce message, rassure-toi, pas toi, l'autre). J'ai fait de la résistance aux appareils photos numériques jusqu'en mai dernier et j'ai fait plus de 4000 photos dans les 10 premiers jours. J'ai raillé les utilisateurs de StumbleUpon et maintenant, presque tous les soirs je me dit "encore un dernier clic sur le bouton "stumble" et j'éteins l'ordi" environ 129 fois avant que ce soit effectivement le dernier et que j'entende le type qui sort les containers des poubelles, m'informant à grand coup de bac vert dans les murs qu'il est déja 6h30 du matin.
J'ai fait pareil pour le lecteurs mp3, le CD, l'électricité, les blogs, deezer, l'ORTF, le Coca Zero, la clim', le moteur à explosion, les préservatifs aromatisés,....
Et vous?