Certains y voient une véritable poubelle à courriers non sollicités, mais moi, je l'utilise comme une fonction tri. C'est là que j'envoie toutes les pubs. Une méthode de fainéante qui me permet d'avoir un filtre ultra-efficace pour conserver sous le coude certaines informations que j'ai pu solliciter, mais dont je ne veux pas qu'elles perturbent ma gestion des mails (qui est déjà assez épique comme ça).

En moyenne, c'est un dossier que je consulte une fois par jour, quand j'ai un peu de temps "libre". Pour ne pas trop me faire polluer (et me retrouver avec des tonnes de mails qui s'y entassent), j'essaie de l'affiner au mieux, en allant me désinscrire des sites dont les infos ne m'intéressent plus.

Bien sûr, mon système a un défaut : les mails publicitaires qui m'intéressent sont au milieu d'autres, moins désirés (qui n'ont ni lien de désinscription, ni gentil webmaster à qui écrire). Je reçois donc quotidiennement mon lot de spams pharmaceutiques, d'arnaques et autres propositions à caractère adulte.

Je le prends avec philosophie en me disant que si me prenait l'idée saugrenue de devenir (très)riche, d'être (très) mince, et d'avoir un (très) gros sexe, ça me servirait de premières pistes de recherche...

NB : j'espère qu'aucun routeur d'e-mails ne lira ce billet, sinon je vais m'attirer les foudres de la profession qui n'aime pas vraiment les utilisateurs qui taggent en spam les publicités qu'ils envoient...