Il y a des jours comme ça, des jours où on ferait bien un pied de nez à la pervenche au coin de la rue, des jours où on se passerait bien de respecter les règles du quotidien.

Des jours où notre malicieux démon intérieur nous suggère de faire des trucs un peu, beaucoup, ou complètement interdits :

  1. Traverser à dix mètres d'un passage piéton. Par pure flemme de faire 20 mètres de plus que l'itinéraire à vol d'oiseau.

  2. Truquer son cv. Parce que chef de projet marketing junior, ça sonne mieux que stagiaire détaché au service marketing.

  3. Prendre à l'envers le mini rond rond-point du quartier. Juste pour jouer avec la peur du gendarme.

  4. Faire l'amour dans un lieu public. À ne pas confondre avec faire l'amour "en public".

  5. Envoyer sa déclaration d'impôts en retard. Pour vérifier si c'est vraiment vrai qu'on risque 10% de pénalités de retard.

  6. Mentir à l'agent de police qui recopie consciencieusement notre plaque minérale sur un carnet à souches. C'est pas facile de trouver de la monnaie dans ce quartier...

  7. S'affranchir des règles tacites quotidien. Ne plus refermer les placards, laisser déborder son cendrier, laisser trainer le bouchon à côté du tube de dentifrice.

  8. Envisager de partir du restaurant sans payer. 53mn après avoir demandé l'addition, soit la moitié du temps passé à attendre qu'une salade défraichie n'arrive enfin sur la table.

  9. Ne plus ouvrir ses relevés de comptes. Ne plus ouvrir sa boite aux lettres non plus d'ailleurs.

  10. Songer à remettre en ligne le dernier billet écrit par Hadrien. Et assumer le propos.

Bon, le problème avec tout ça, c'est le risque. Alors souvent on se contente de jouer avec l'idée, sans vraiment concrétiser. Et ne souriez pas en lisant ces lignes parce que je parie que vous aussi ...