Ils ne me quittent jamais depuis des années. Ils trainent dans mon sac, sur une table, dans ma voiture. Je les choisis avec soin, avec snobisme même, parfois.

Il y a longtemps eu le fameux Moleskine. Mais trop de gens en ont autour de moi et je ne sais jamais si celui qui traine là-bas, c'est bien le mien ou celui qu'un autre aurait oublié.

Il y a eu ceux qui étaient dénichés ici ou là, sur un coup de cœur. Un de mes préférés avait été acheté à prix d'or dans une boutique de reliure de livres anciens qui proposait des carnets recouverts de cuir.

Le dernier chouchou en date, c'est celui-ci, fraichement débarqué du japon. Ultra pratique avec sa couverture zippée, il ne me quitte déjà plus. Tout autant qu'à consigner mes idées et listes de choses à faire, il me sert à conserver précieusement notes de frais, clefs, timbres, et autres mots doux.

J'avais flashé dessus en janvier, nous avons rencontré son distributeur pour la France hier. Et cette gamme de papeterie japonaise est tellement bien que nous allons en distribuer certaines références sur la boutique, dans des thématiques "working boys & girls".

Vous en pensez quoi ?