Est-ce qu'on est un vrai entrepreneur lorsqu'on envisage de se verser un salaire de salarié ?

C'est le commentaire que j'avais envie de mettre sur le blog de capitaine commerce en réponse aux commentaires des internautes sur l'article Qui le e-commerce enrichit-il ?... Je lis le blog chaque semaine lors de ma revue de blogs, mais je ne commente jamais, alors je n'ai pas osé mettre ce commentaire assassin...

J'ai déjà écrit un article dévoilant mon ressenti face à toutes les "entreprises" qui se créent ces dernières années en France sur le blog Envie d'entreprendre. Les entrepreneurs qui me connaissent ne seront donc pas surpris que j'en rajoute une couche !

Effectivement, selon moi (et mon opinion n'engage que moi) un entrepreneur, un vrai, c'est celui qui a toujours voulu l'être. Celui qui ne supportait pas le carcan du système scolaire (ce qui n'empêche pas de faire des études), celui qui cherchait à 10 ans, à revendre ses images Panini et à 15 ans collectait déjà des fonds pour son futur projet.

Celui qui crée son entreprise parce qu'il est victime du chômage, de 2 ans de galère de recherche d'emploi infructueux et qui saute sur le statut de l'autoentrepreneur tout en continuant à chercher un job au cas où, n'est pas un vrai entrepreneur au sens où je l'entends.

Entreprendre c'est :

- prendre le risque de tout perdre

- chercher LA bonne idée qui fera de vous LE roi du web/bâtiment/ pâtisserie/immobilier... en permanence

- travailler corps et âme 7 jours 7 sans compter ses heures

- parler constamment de son projet/business/idée à qui veut l'entendre

- abandonner toutes les idées qui n'étaient pas bonnes pour passer à une autre après avoir appris de ses erreurs (un entrepreneur sans casserole, ça n'existe pas)

- vouloir embaucher, mieux créer de l'emploi en France

- vouloir se verser un salaire mirobolant, au-delà de ce qu'un salarié n'aura jamais

- créer une marque reconnue en France et dans le monde

- vouloir faire bouger les choses en France pour redorer le blason économique de notre pays au niveau international !

Je pourrais encore en citer, mais vous l'aurez compris, pour moi un entrepreneur, c'est tout ou rien. Ce n'est surtout pas celui qui souhaite simplement retrouver son salaire antérieur, faire des économies de transport/garde d'enfant/cantine, gagner de quoi payer ses vacances annuelles ou pouvoir concilier sa vie personnelle avec sa vie professionnelle. Cette personne n'est pas un entrepreneur, mais quelqu'un qui a créé son emploi car elle ne s'y retrouvait pas dans le monde du salariat classique. Ce n'est pas non plus cette personne qui fera bouger les choses en France et qui créera de l'emploi ! Son souhait n'en reste pas moins louable, mais n'est pas l'objet de cet article.

Ces vrais entrepreneurs, ils existent. Je ne parle pas seulement de PKM, Marc Simoncini, Xavier Niel ou Jacques Antoine Granjaon. Eux ce sont les rois de l'économie du moment. Pour rester dans notre domaine, le e-commerce, je citerais : Materiel.net, Aquarelle, discounteo, pompe à bière, Made in Design, Berceau Magique, Sarenza, Mon show room... et en dehors du web, Airness, Ethnicia, Michel et Augustin, Kusmi Tea, ...

Pour info, la rencontre de mars des cyberentrepreneurs aura lieu le 29 mars à Paris et ce sera sur ce même sujet... Tout le monde peut venir !!