En changeant de région, j'ai gagné en confort de vie, jusque dans les plus petits détails du quotidien. C'est comme ça que mes trajets vers le bureau sont un moment de quiétude incroyable, chaque matin.

Ici, pas de bousculade sur les quais d'un métro saturé, mais cet embarcadère posé au milieu des fermes aquacoles. Ici, pas de wagons moites et bondés, mais un bateau de la ligne maritime qui emmène paisiblement une cinquantaine de personnes à chaque trajet.

Je ne m'en lasse pas : même les jours où le ciel est bas, c'est agréable. J'ai hâte de voir le bonheur que ce sera au printemps !