On était deux, Xavier et moi, l'air hagard et les yeux rivés sur nos écrans respectifs, à quelques kilomètres de distance. Chacun vérifiant de son côté que tout allait bien, comme ces jeunes parents qui vérifient le nombre de doigts de bébé.

Il y avait plein d'inconnues, dues aussi bien à notre manque d'expérience qu'au fait que le produit que je sortais n'existait pas sur le marché français. Il a fallu prendre une grande inspiration et se lancer.

Dans la journée, on a envoyé le faire part de naissance, à une cinquantaine de personnes. On les a vus arriver petit à petit en ligne, faire un tour sur le site et nous envoyer leurs avis.

La première commande est arrivée rapidement, c'était une jeune femme qui envoyait Les mots fleuris à son amoureux pour lui demander sa main. Mes débuts de marchande de bonheur...

Ce matin, j'ai une petite pensée pour tous ceux qui ont été là tout au long de ces dernières années, ceux qui ont partagé ma passion pour l'aventure Bagatelles. Dire que ça fait quatre ans, déjà !