Par Hadrien dans La chronique d'Hadrien

Trois chefs d'accusation:
- Organisateur de spectacles sans licence
- Tapage nocturne
- Défaut de présentation de l'étude d'impact accoustique

Le premier dépend d'une ordonnance de 1945 qui vient d'être abrogée (je sais, j'ai de la chance, mais en même temps j'avais aussi une bonne défense sur ce sujet quand même).
Le deuxième vient d'une plainte d'une voisine (au 5ème étage alors que personne d'autre du 1er au 4ème ne s'est jamais plaint) qui a appelé les flics avant de simplement me demander de baisser le son. Il faut aussi savoir que j'avais demandé au syndic de l'immeuble une autorisation pour faire doubler la porte donnant sur la cage de l'escalier. Demande rejetée, la représentante du syndic de l'immeuble étant la c****** du 5ème, ça commençait à prendre bonne tournure pour moi.
Reste l'étude d'impact. C'est vrai, j'avoue mon crime. Résultat: 2 ans d'emprisonnement 200€ d'amende (-20% si je paye dans les 30 jours, l'état a des problèmes de trésorerie) plus 90€ de frais de procédure. Au total 150€, je me demande si c'est vraiment rentable, si ça suffira à financer les robes de Rachida?

La 31ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris, c'est pas vraiment la classe, des petites affaires minables, des truands à la petite semaine. Une affaire de machines à sous, du travail clandestin, des exploiteurs de sans papiers,... Je faisais allure de menu fretin dans ce panier de crabes.