Ce matin, un téléphone calé entre l'épaule et l'oreille, je lisais en souriant le billet de François sur les boissons et glacières Hellotipi. Et je me disais que s'il y a bien une chose que tu n'imagines pas une seconde en créant ta boite, c'est que tu vas devenir un expert en gestion de plan loose et autres galères.

Forcément, à force de devoir avancer vite et prendre nombre de décisions, tu augmentes proportionnellement le nombre de problèmes auxquels tu t'exposes. Dans le genre, déménager une boite d'un département à un autre est un super moyen d'accumuler les petits déboires tout en supportant - bon gré mal gré - l'inanité de certains services :
  1. le transfert de votre compte colis ? Il faut résilier à Versailles et tout recréer à Marseille dès que vos aurez le nouveau k bis. Le délai ? Comptez un mois pour être sûre, Madame.

  2. le transfert de votre abonnement téléphonique et Internet ? Trois semaines à partir du moment où vous fournissez le nouveau k bis, Madame.

  3. le nouveau k bis ? Aaaahhh, ben il faut faire toutes les formalités, sans oublier de convoquer une Assemblée générale extraordinaire (15 jours de délai), faire passer une annonce légale dans chaque département (5jours), transmettre vos nouveaux statuts avec copie du titre d'occupation des nouveaux locaux et attendre un nouveau k bis (10 jours - compter en plus le mois de retard annoncé au greffe du tribunal de commerce de Toulon)
Il faut quand même admettre qu'avec le temps tu t'habitues et tu affiches un flegme insoupçonné quand on t'annonce que si tout va bien, d'ici deux mois tout sera connecté et fonctionnel. Bon, je vous laisse, je vais aller me servir un anxiolytique une camomille...