C'est "la loi des séries", il parait. La mienne a l'air bien enclenchée, et dans un remake de La Chèvre, j'aurais toute mes chances comme prétendante au rôle de Pierre Richard.

Il est où cet engagement que j'aurais signé pour un divorce qui s'éternise, des appareils electro-ménagers qui décèdent les uns après les autres, une voiture dont la batterie se vide d'avoir trop alimenté l'alarme, des vacances qui se déroulent dans un bureau d'hôpital, et des procédures qui tombent du ciel ?

Parce qu'autant que je m'en souvienne, le seul contrat qui porte mon consentement éclairé, c'est celui qui prévoyait les petits et grands bonheurs. On ne m'a jamais prévenue que c'était un pack complet, et qu'on ne pouvait pas choisir !

Blague à part, en attendant que je remette un peu d'ordre dans tout ça, j'aimerais quand même bien mettre la main sur celui qui s'amuse à planter ses aiguilles dans une petite poupée à mon effigie. Parce que là, je commence à avoir un peu de mal à m'asseoir...