La tête vide et les mains pleines... Cette année la fête des amoureux est intense chez Bagatelles, les produits - à peine fabriqués - repartant immédiatement dans des petits colis étiquetés au nom de Valentins de tous horizons.

Le soir, je m'écroule, rincée, j'imagine que Flore fait de même chez elle, la rentabilité colis/heure étant au maximum depuis deux semaines. Cela tombe bien, j'avais besoin d'indicateurs fiables pour recruter...

A vrai dire, ce matin, en découvrant que la nuit a encore été riche en commandes, je réalise que j'ai hâte d'avoir à nouveau le temps de surfer, de blogger. Mais aussi, et surtout, de pouvoir prendre du recul sur Bagatelles et sur ma vie perso. Vivement jeudi !



Eleni Mandell :: Man In The Paper Hat