Le temps qui fuit, l'impression d'avancer toujours sur un fil. Au début tu te lances en regardant droit devant toi, tu avances vite, maintenant la tension nécessaire à ton équilibre. A droite, à gauche, le vide.

Pas de filet.

Petit à petit, les pas se font plus sûrs. Tu parviens à jeter un oeil en haut, en bas, à droite à gauche. Tu commences à prendre des risques. Une petite frayeur te remet les idées en place.

Bordel, ce qu'il est haut, ce fil.

Les bras en balancier et la tête froide, tu progresses jour après jour. Tu aimerais bien en voir le bout. Mais dans l'obscurité qui baigne le chapiteau, tu n'es pas certain que ce petit truc qui brille, au fond là-bas, soit le poteau d'arrivée.

Peut-être est-ce juste une étoile. Avancer, encore.