Dans quelques heures, j'effectue un bref changement de latitude(s). Juste le temps de retrouver un semblant d'été et de faire le plein d'énergie avant le sprint de la Saint-Valentin.

Il me reste donc quelques heures pour finir une semaine qui dure depuis quinze jours, entre (grosses) commandes à livrer, factures à envoyer et à régler. Signe qui ne trompe pas sur mon état de fatigue, ce soir j'ai daté une série de chèques du 13 décembre 2007.

Bref, des vacances qui s'avèrent essentielles, même si je n'ai que le billet d'avion et le passeport pour le moment. La valise ça sera pour le dernier moment...

Si jamais je croise une source wi-fi qui passe par là, peut-être que je bloggerai un peu. Sinon... promis, je penserai à vous en sirotant un petit ron añejo. En attendant, passez tous une excellente semaine !

Nota : quand on ne peut pas blogger, Twitter, je parie que c'est bien.