Hier, je me suis encore fait refiler une carte de fidélité. On me l'a donnée d'office à la station essence de mon quartier. Comme je ne jette rien, elle est allée rejoindre ses consœurs dans mon portefeuille plein à craquer.

J'ai pensé au bouquin de Nick Hornby, j'ai pensé à ma chaîne Hi-Fi, j'ai pensé aux points fidélité qui sont attribués automatiquement aux clients chez Bagatelles.

Et je me suis fait cette remarque que je vis dans un monde où les gens sont volages, où le consommateur n'a jamais été aussi volatile, mais où on te distribue d'office des bons points de fidélité. Comme si cela avait le pouvoir d'initier l'engagement.



Oshkosh bend