En matière d'écologie, je ne suis ni militante, ni franchement engagée. Même si je vais faire un minimum attention à certaines choses, notamment la consommation d'énergies, je suis celle qui reste perplexe devant les jolis imprimés censés nous expliquer le tri sélectif (les pots de yahourt, quelle poubelle? Rincés ou pas ? Et si je les rince, je consomme de l'eau...).

Pourtant, je n'ai pas résisté à l'appel de la vague bio qui a déferlé depuis quelques années. En la matière, j'ai à peu près tout essayé, des noix de lavage, aux cosmétiques, en passant par l'alimentation bio (pas concluant auprès d'Adèle, d'ailleurs, l'expérience steaks de soja)

Le seul terrain que j'avais peu exploré, c'était celui des cosmétiques bio. Pourtant, Violette avait commencé mon éducation en la matière, m'expliquant la prise de conscience qui avait précédé la création de son site Mademoiselle Bio. Chez elle, j'avais fondu pour la marque Suzanne aux Bains.

Une autre marque - déjà bien installée dans ma salle de bain - vient compléter ma culture en cosmétiques bio : Nuxe a lancé récemment sur le marché une gamme d'huiles bio qui sont absolument divines.

Alors, victime consentante du marketing bio ou consciente de l'importance de ne pas se tartiner de cochonneries ? Un peu des deux, en toute honnêteté. Disons juste que cet hiver, je verrai si c'est si bien d'être bellement bio ou bio-nement belle :)