Cette nuit, au moment où on a mis en ligne la vente flash, j'ai fait un tour sur le back office. Et j'ai ressenti la même petite émotion que le premier jour de Bagatelles : je regardais les commandes arriver, souriant de ce truc magique qu'est la vente en ligne.