Lâm, compagnon de soupe à l'oignon, prof émérite de photo et initiateur d'expériences gustatives à base de méduse me refile une patate chaude comme une baraque à frites : montrer ici une photo de ma bouille, version vintage.

En cherchant bien, j'ai réalisé que j'avais seulement trois malheureuses photos de l'époque. Heureusement, celle en ballerine du style "dodue et tutu rose" n'était pas dans le lot (Non, Maman, ça n'est pas la peine de te proposer pour un envoi par mail).

Alors me voilà à trois ans : la joue rebondie et le mollet dodu. Je n'ai pas tellement changé, finalement ...



Maintenant, à qui refiler le bébé ? J'invite Joëlle (la photo, c'est son dada), François (la famille, c'est son fond de commerce) et Hadrien (les occasions de me maudire se font rares) à nous montrer leurs bouilles....