Deux jours que je m'échine à faire des extractions de données en bidouillant sous Excel, que je compile des lignes, que j'essaie d'établir des statistiques, de faire des projections, de croiser les ventes de l'année dernière à mes commandes fournisseurs pour cet hiver. Le tout en appliquant des taux de croissance variables en fonctions des familles de produits .

Ce soir, alors que mes yeux papillotaient devant mon écran, j'ai fini par coucher mes listings sur le papier. Et je me suis aperçue qu'écrire à la main est un moyen qui reste très efficace pour synthétiser mes pensées.

A moi les feuilles couvertes de traits de crayon bleu, de ratures noires, de chiffres rouges, de crayon gris ! Par contre, il faudrait quand même que je pense à réinvestir dans une gomme...