Rhaaa, un grave problème éditorial se pose sur le blog de Bagatelles. Peut-on parler de tout ? A priori, non, parce qu'il faut bien admettre que parler de trucs très personnels, comme - par exemple - la couleur de ma petite culotte, ça ne fait pas très pro.



Partant de là, je ne peux pas vraiment accepter une opération que Buzz Paradise me propose, sur une nouvelle gamme de lingerie Dim à essayer. Typiquement le genre de campagne que je refuse.

Le dilemme, c'est que chez Dim, il savent parler à la technophile qui sommeille en moi : ils ont des ingénieurs qui te vendent des culottes thermo-découpées / thermo-assemblés / quelque-chose-silliconées en un tour de main. Pour un peu, elles feraient wiimote aussi, leurs culottes. Je suis fan.

En ce moment, histoire de bien m'achever, Dim sort une nouvelle gamme Osmose au Silisculpt®. Et on me propose de la tester. Pour les garçons qui n'auraient pas piqué les mags féminins de leur copine cet été, la gamme Osmose, c'est The place to be de la lingerie en ce moment. Une merveille de technologie siliconesque, presque introuvable en magasins , ils sont tous en rupture de stock. Je sais, j'ai cherché.

Bref, tout ça pour dire que d'un côté, je me vois mal vous parler de moi en simili Lara Croft. Mais de l'autre côté, je crève d'envie de l'accepter cette campagne, rien que pour m'éviter d'aller arpenter les allées lingerie du seul grand magasin que je n'ai pas encore visité, le Bon Marché...