Des mois et des mois de campagne. Des milliers de photos. Des centaines de prises de parole en public. Et toujours cette petite veste blanche qui détonnait au milieu des costumes sombres.

J'avoue avoir trouvé que c'était un très bon choix d'image, enfin jusqu'à ce que je réalise qu'un drame s'était joué dans ma garde robe. Parce que j'ai une très jolie veste - blanche - que je portais avec un jean les jours où j'avais besoin d'être un peu habillée, en deux temps trois mouvements.

Le hic, c'est que maintenant, une brune dans une veste blanche, c'est forcément grillé. Deux solutions s'offrent à moi : je deviens blonde ou j'oublie la veste blanche pour...hum...un nombre raisonnable d'années.