Que faisais tu juste avant de créer Rue des Hommes ?

Avant de lancer RuedesHommes.com j'étais dans le monde merveilleux et féérique de la poupée Barbie, j'avais un beau bureau tout rose bonbon et j'adulais le marketing de la grande conso et surtout les pubs télé de Barbie qui m'ont fait rire pendant deux ans... Ceci après un passage dans le monde du ... yaourt. Voilà c'est dit, c'est glamour comme parcours... Ultra classico, école de commerce, marketing, avec ceci dit des touches d'originalité dans le parcours avec notamment une vie en Inde et aux USA.

La création d'entreprise, c'est venu avant ou après les enfants ?

Arf... Comme j'ai le chic pour me simplifier la vie, j'ai tout fait en même temps : j'ai assuré la gestation de la boite avec celle de mon fils. Nan, c'est horrible comme mot "gestation" ! En réalité, j'étais enceinte quand j'ai aidé une amie à relancer sa boite (piecemontee.com) et elle m'a refilé le virus. J'ai réfléchis à plusieurs concepts en étant enceinte et en arrivant sur Lyon. Disons que tout s'est fait en même temps, histoire de faire simple (comme si avoir un enfant n'était pas déjà un chamboulement en soit, j'en ai remis une couche (!) en créant ma société). L'idée de Rue des Hommes est née la veille du mariage d'un ami qui n'avait ni chaussettes ni caleçons à se mettre. J'ai intégré l'EM Lyon pour une remise à niveau sur certaines matières, séché beaucoup de cours car mon fils était tout le temps malade et j'ai enchainé sans m'arrêter sur la création du site. Je ne voulais pas faire de pause dans ma vie professionnelle, j'ai donc vécu à 350 à l'heure cette nouvelle vie de Maman et d'entrepreneuse.

Pour toi, le fait d'être à la fois maman et créatrice d'entreprise c'est compatible ?

A fond. si j'étais restée sur le rythme que j'avais avant, je serais rentrée tous les soirs à 21 ou 22 heures, sans voir mon fils, ne pouvant pas choisir mes horaires pour l'emmener chez le médecin, ne pas profiter de lui le soir et le laisser chez une nounou qu'il aurait vu plus que moi. Pour moi c'est plus que compatible, c'est essentiel.

Fais-nous rêver... ta journée type ressemble à quoi ?

Alors, je ne suis pas sûre et certaine que mes journées soient le kiff total . En fait, pas une ne ressemble à l'autre. Le matin c'est mon homme qui s'occupe de mon fils, petit déj en famille quand on peut, et moi je file au bureau pour commencer tôt, parfois même encore en pyjama si j'ai des urgences à gérer. (pour le moment le bureau est chez moi, le stock dans un entrepôt à l'extérieur). Je ne m'arrête pas souvent pour déjeuner, disons que je lève le nez et qu'il est déjà tard, sauf si je dois retrouver les entrepreneurs lyonnais pour des déjeuners de travail ou si ma soeur passe dans le coin pour me dire qu'il faudrait songer un jour à déjeuner. (J'ai perdu 12 kilos depuis le lancement). J'emballe et je m'occupe du stock en fin de matinée et privilégie les prises de vue en début d'après-midi pour être certaine d'avoir une belle lumière, je bosse sans arrêt jusqu'à 18h.

Je récupère mon fils à la crèche, puis enchaîne sur la deuxième journée : bain, gazou-gazous, diner, pipi-les-dents-au-lit, bref, soirée classique de la plupart des Mamans. Le téléphone continue parfois de sonner quand je suis avec lui, il m'est arrivé de tomber sur un client alors que mon fils éclaboussait la salle de bain. La honte... Depuis je cloisonne un maximum et j'essaye de ne pas répondre au téléphone ou de regarder mes mails avant 20h. Coucher du petit monstre à 20h. Puis la troisième journée débute : mon mari. J'ai la chance d'avoir épousé un cordon-bleu qui cuisine le soir et souvent m'apporte mon diner si je dois bosser tard dans le bureau. Il m'aide également à prendre du recul sur des grandes décisions ou des questions d'arbitrages, et il nous arrive de parler boulot jusque tard dans la nuit. L'avantage que j'ai c'est de pouvoir décrocher si je le souhaite, de prendre une après-midi off (bon, c'est arrivé deux fois en 2 ans mais bon...) ou de pouvoir garder mon fils si il est malade. En revanche, plus le temps passe, plus Rue des Hommes se développe, plus je m'aperçois que cloisonner devient difficile et je finis par y penser en permanence. Cela peut avoir des conséquences sur la famille et mon fils, j'essaye donc de me dire régulièrement de m'occuper exclusivement de mon fils quand je suis avec lui, et de remettre à plus tard mes pensées pour mon boulot... Mais j'avoue que c'est difficile.

Maman, femme, chef d'entreprise... Tu as un truc pour maintenir l'équilibre ?

Cloisonner, savoir dire non au téléphone le soir. savoir profiter du moment présent avec ses enfants sans penser au boulot. partir le week-end à la campagne, sans ordinateur surtout et sans téléphone non plus d'ailleurs. nous partons à la campagne régulièrement, pour aider à retaper une maison de famille, et j'avoue que bricoler me permet de ne plus penser au boulot, de me vider la tête et de murir certaines réflexions. J'essaye au maximum de continuer à voir des amis, de sortir, pour ne pas devenir "Ours" ce qui est le risque majeur chez les entrepreneurs qui bossent en solo. Ceci étant dit, le sujet le plus facile à un diner étant le boulot, je passe des soirées à parler de Rue des Hommes sans parvenir à l'éviter... Mais bon, cela fait partie du package, c'est vendu avec !

Et enfin, une anecdote à nous raconter sur les enfants + ta boite ?

Réflexion de mon fils : "Maman, elle vend des culottes pour les Papas"