Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

Si je devais citer une phrase qui a rythmé mon enfance je crois bien que ça serait "La petite Mathilde attend sa Maman à la caisse centrale"... Déjà, à l'époque, il était évident qu'on ne m'avait pas livrée avec l'option GPS en série.

C'est simple, partout où je vais, je me perds. Cela n'est pas pour rien qu'on m'a offert récemment une boussole : encore quelqu'un qui avait fait les frais de mon incapacité pathologique à me repérer dans l'espace. Avec moi, les trajets les plus simples prennent des allures de courses d'orientation. Traverser Paris ? Quatre heures. Chercher un restau dans une rue que je connais déjà ? Pas certain que je trouve.

Hier soir encore, en rentrant du dîner des Entreprenautes, je n'ai pas dérogé à la règle : ce satané périph était fermé et je me suis retrouvée en train d'errer en voiture dans le bois de Boulogne. A une heure du matin, il y a plus sympa comme promenade...

Rassurez-moi : vous aussi, vous vous perdez souvent ?