Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

On passe le cap des mille billets en douceur. Je dois bien avouer que si on devait faire un bilan de tous ces paragraphes mis en ligne, il y a eu des hauts et des bas.

En ce moment, pour bloguer, je suis plutôt en bas. A la fois par manque d'inspiration (l'actualité est tellement centrée sur la campagne électorale qu'il y a peu de choses à commenter et j'ai eu moins de temps pour surfer) et aussi par impression de tirer à la ligne quand j'écris.

Et puis, il y a cette impatience de fin d'hiver. Je vois ma glycine bourgeonner et j'ai subitement envie de printemps, de passer du temps le nez dans l'herbe, de m'asseoir à l'ombre des pommiers en fleurs (ah, lyrisme, quand tu nous tiens).

Bref, c'est un peu comme si j'étais en attente de me réveiller doucement sous l'effet d'un joli rayon de soleil. Vous croyez que c'est de la paresse ?



Laziest Girl in Town - Lisa Ekdahl