Par Flore - dans Au fil de l'eau

Si on entre, à l’aube, dans l’atelier de Bagatelles, le petit monde de Mathilde s’éveille…

Les effluves de cannelles se mélangent à ceux de la lavande, les boutons de roses s’ouvrent, les petites bulles de champagne pétillent, les tubes claquent, l’imprimante s’emballe, le calque se roule, les messages apparaissent, les mots parfumés content fleurette, les plumes viennent vous chatouiller, les diamants en sucre scintillent, les secrets d’alcôve se dévoilent, le chocolat dans son lin se met à gonfler, le cœur de Valentine s’emballe, Colette rougit… L’huile se gélifie, les sirops glissent, les paniers se trémoussent, les boites à cocktails s'enivrent, les graines d’amour s’apprêtent, tandis que d’autres papillonnent… Les sablés vanillés roulent, la fleur pour maman fleurit, le thé est envoûtant, le raphia s’étire, la tarlatane se tend, les bandeaux se déroulent, le sable file, les piments et les épices sont brûlants, les morceaux de gingembre se collent, les stickers se décollent, le mercure des anciens grimpe, les galets veulent jouer, Jules est beau, les bougies s’allument… On se met alors à rêver un soir sur la Neva