Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

Cela peut paraître étrange, mais dans mes bars fétiches , il n'y en a pas un seul dont le "petit coin" me déplaise. Je dirais même que c'est un élément essentiel du choix de mes QG . Alors forcément, quand je suis allé rendre visite à Hadrien, juste après l'ouverture de l'Assassin, ma première inspection des lieux m'a menée aux toilettes. Rouge et noir. Rouge sang, plus exactement. Et noir laqué. J'aime.

Je reviens au comptoir. Le comptoir me plait aussi, avec son côté massif, ses quatre bières à la pression et son présentoir à oeufs durs. Vous en connaissez beaucoup, des bars dans lesquels on peut encore casser la coquille d'un oeuf sur le zinc, juste avant de le saupoudrer de sel ?

Vient le moment où il faut faire honneur à l'ardoise. Entrée-plat-dessert. Moi qui me contente habituellement d'un seul plat, je repartirai en roulant de l'Assassin, tellement j'ai mangé...
Tu sais quoi, Hadrien ? Je reviendrai, et pas seulement parce que tu es un ami : il faut absolument que je goûte plus longuement les lasagnes !