Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

Alors que mes nuits raccourcissent et que j'ai l'impression de vivre dans la même semaine depuis 20 jours, je me demande à quel point le blogging est un sport de glandeur.

C'est vrai quoi, pour bien bloguer, j'ai besoin de temps, besoin de surfer, d'errer de lien en lien, de lire de belles choses, d'admirer des visuels, de m'extasier devant des photos. Bref, j'ai besoin de me nourrir intellectuellement pour écrire. Et ça n'est pas en allant voir les Infiltrés au cinéma que je vais avoir des choses à vous raconter...

Il y a aussi autre chose. Pour bien bloguer, il ne faut pas avoir une équipe en attente de ta présence douze heures par jour. Parce que si je ne suis pas disponible pour eux aujourd'hui, le moral de tout le monde s'en ressent, et donc la qualité du travail. Et après que toutes les commandes du jour soient traitées, il me reste encore tout le reste de mon travail à moi sur Bagatelles à gérer...

Tout ça pour dire qu'en ce moment, l'excuse du "j'peux pas, j'ai blogging", elle marche moyen chez Bagatelles...