Par Hadrien dans La chronique d'Hadrien

Souvenez vous des Gérards du cinéma. Et bien l'académie des Gérards remet ça, avec la télévision pour cible. Je pourrais vous les présenter, mais je ne ferais jamais aussi bien qu'eux-même:

"Placée sous la tutelle (et l’autorité morale) du prénom-symbole du patrimoine-télévision français (Gérard Louvin, Gérard Holtz, Gérard Miller, Gérard Saint-Paul…), l’Académie des Gérard et sa Cérémonie jaculatoire ont pour objectif de récompenser les meilleurs programmes et animateurs de la télévision française - étant bien entendu que « meilleurs programmes et animateurs » et « télévision française » constituent ici un oxymore ironique.

Depuis leur création (cette année), les Gérard de la Télévision sont attribués lors d’une prestigieuse Cérémonie se déroulant la veille des 7 d’Or. Ceux-ci ayant disparus depuis déjà trois ou quatre ans, les Gérard ont lieu un peu quand on veut.

Le trophée est un parpaing doré.

Le Jury de l’Académie des Gérard de la Télévision est composée d’une trentaine de journalistes sélectionnés par eux-mêmes. Ils sont invités à élire, dans chaque catégorie, le meilleur des plus mauvais nominés nommés. Afin de faire partie de l’Académie, il est indispensable d’avoir au moins entendu parler des programmes nommés, ou bien d’en avoir vu les bandes-annonces. Ou pas.

Aucun Morandini n’a été blessé ou tué durant la préparation des Gérard"

Le Palmarès a récompensé de nombreuses stars de notre petit écran y compris Steevie Boulay, meilleur "Pire animateur ou chroniqueur aux capacités intellectuelles contrariées", "Rex, chien flic" dans la catégorie "Plus mauvaise série allemande" ou encore Flavie Flament "Plus mauvaise prestation d'un membre de la famille Castaldi"