Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

Sous mes airs de jeune femme bien élevée et organisée se cache une bordélique qui ne s'assume pas. Je suis la fille dont le contenu des placards s'effondre à l'ouverture, même si en apparence, tout est bien aligné chez moi.

Tout cela pour dire que je sens que je vais me faire tirer dessus à bout portant par certains clients, fournisseurs et amis, si jamais je ne me décide pas à :
  1. traiter les 64 mails en attente qui sont dans mon dossier "à traiter pro"
  2. préparer les livraisons des commandes entreprises qui vont toutes se dérouler le 4 décembre (histoire de ne pas envoyer les chocolats de l'un à l'autre, et les savons de l'autre à encore un autre).
  3. traiter les 87 mails en attente dans mon dossier "à traiter perso" (à ce propos, si vous attendez une réponse à un mail, notez que ce n'est pas de la mauvaise volonté de ma part, c'est juste comme tous les ans en novembre)
  4. écrire au service des impôts des entreprise pour leur dire que payer deux fois la taxe pro, ça fait une de trop...
  5. préparer les papiers relatifs à l'embauche de Flore avec ma comptable

Le tout dans la matinée... Donc, je suis interdite de trucs chronophages et inutiles comme regarder mes stats plusieurs fois, surfer de site en blog pendant une heure, ou encore pire, ouvrir iTunes et me faire une playlist. Non, ce matin, c'est TRAVAIL SERIEUX ET RANGEMENT !

PS : à propos de travail sérieux, si vous allez faire un tour chez Presse-citron , vous verrez l'article que j'ai écrit suite au concours "siège social"...