Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

L'approche de la grosse saison de Bagatelles m'amène à me poser plein de questions sur la manière de travailler. A l'instar de certaines boutiques comme Céline chez Suicidal, il y beaucoup de choses qui sont faites à la main.

Remplir des tubes, coudre de jolis sachets cadeau, assembler les paniers avec soin sont le quotidien de l'atelier. Malheureusement, avec la croissance que le site connaît ces derniers temps, force est d'admettre que pour conserver la magie des produits que nous vendons, il faut avoir le temps de bien faire les choses. Tout autant qu'il faut savoir doser ce temps car il se retrouve dans le prix des cadeaux.

Parfois je rêve que nous ne faisons plus rien par nous même, que nous avons juste à remplir des cartons et à les expédier. Mais ça manquerait un peu de saveur, à la fois pour nous, et pour vous qui recevez un cadeau presque unique. Alors il faut que j'accepte enfin que ma petite entreprise grossisse et que je trouve des doigts de fée supplémentaires pour aider Bagatelles...

PS : si vous connaissez des fées qui cherchent un job dans l'ouest parisien, vous voulez bien leur donner mon adresse ?