Par Hadrien dans La chronique d'Hadrien

Certains se demandent, me demandent où en est mon projet de bar. Et bien ça avance. C'est déja pas mal. J'en suis au recrutement du petit personnel. Exercice détestable. Choisir les candidats à recevoir parmi les 350 CV reçus sans céder aux facilités du délit de sale gueule et de divers marqueurs sociaux. Comment recruter un Kevin? Comment recruter un candidat qui n'arrive même pas à recopier son adresse sans faire 4 fautes d'ortographes. Et je ne parle pas d'origine géographique (je reçois autant de magrébins que d'africains ou de français bien blancs), mais bien d'origine sociale. Appeler son fils Kevin, c'est lui imprimer une marque sociale qui sera pour toujours un handicap dans sa vie professionnelle. Jeudi dernier je devais recevoir 10 candidats. Sur les 10, 7 seulement se sont présentés au rendez-vous. Demain je remet ça, j'espère en voir un peu plus.

En attendant je me noie dans la paperasse. Aujourd'hui j'ai du parapher chaque page des 5 exemplaires des statuts définitifs de la société. Remplir des tonnes de formulaires inutiles, remplir mes fiches de renseignement pour l'assurance (qui m'impose une visite médicale, les en***és).En plus de tout ça, il faut que je me trouve un appart. Si vous connaissez quelqu'un qui loue un petit 95m2 dans le 11ème pour moins de 250€, je suis preneur. Sinon je prends aussi un 30m2 pour moins de 800€ (ce qui semble être les tarifs, aussi délirant que cela paraisse).

Au rayon bonnes nouvelles, j'ai tout de même fini par me fixer pour le nom du bar. Je ne peux pas vous dire encore ce que c'est, j'ai déja réservé le nom de domaine et j'attends que Marcello m'ai fait une belle page d'attente pour vous le dévoiler. J'espère pouvoir vous l'annoncer avant la fin de la semaine.