Par Hadrien dans La chronique d'Hadrien

La presse masculine va mal. Les parutions disparaissent les unes après les autres. Maximal, Men's Health, et même Robin, qui avait pourtant bénéficié du soutien de Mathilde. On regrette aussi la disparition de Zurban, auquel j'avais pourtant prévu d'envoyer un dossier de presse vantant les mérites du mon futur établissement. Au début de l'été, ce fut au tour de Guts de voir sa parution suspendue par la commission paritaire pour "grande indigence éditoriale". Pourtant, le Figaro continue de sortir tous les jours.