Par Mathilde - dans Au fil de l'eau

L'avantage d'arpenter les allées du salon Maison&Objet d'une année sur l'autre, c'est que cela permet d'avoir un autre regard sur les cycles de vie des tendances en matière de déco.

Il y a trois ans, la grosse tendance, c'était la maison de famille, un peu bourgeoise, mélangeant nostalgie, récup' bon ton, et valeurs sûres. En résumé, pour le minimum tendance, tu prenais un tissu bayadère, tu ajoutais un peu de toile de Jouy pour contraster, et tu récupérais de la vaisselle à l'ancienne. Si en plus tu dosais savamment quelques pièces ultra-modernes au milieu de gros meubles en bois, le tour était joué : tu avais le même intérieur que toutes les lectrices de Maison Côté Sud.

La bonne nouvelle de cette année, c'est que Maison Côté Sud arrête sa parution cette tendance est en perte de vitesse, au profit de trois grandes familles qui avaient déjà commencé à émerger et dont j'ai envie de vous parler au cours des jours qui viennent : l'ethnique chic, le baroque-rock, et une sorte de design néo-pop.

Mon carnet de tendances en trois "épisodes" sera personnel et partial, autant vous le dire tout de suite. En matière de déco, je pratique à temps complet l'accumulation d'objets hétéroclites (avec une préférence pour l'inutile) et une esthétique oscillant entre murs à moitié repeints et mobilier industriel. Vous êtes donc prévenus : mes avis ne seront pas forcément éclairés...

NB : pour "Maison Côté Sud", j'abuse un peu, ce serait malhonnête de ma part de prétendre que je n'y ai jamais vu d'idées intéressantes (en le feuilletant dans la salle d'attente du bon Dr machin). C'est juste que...merde...il faudrait qu'ils se renouvellent un peu.